Pour quel type d’éclairages les luminaires sont-ils les plus adéquats ?

cuisiner
Comment aménager une cuisine fonctionnelle dans un appartement ?
juin 24, 2021

L’éclairage regroupe les appareils qui apportent de la lumière artificielle. Généralement, il s’agit de lampe, qui se décline en plusieurs styles. On enregistre 4 types de luminaires qui sont les ampoules à incandescence classique, ampoule halogène à incandescence, LBC ou lampe fluo-compacte et les lampes à LED. Mais comment on s’en sert et pour quels types d’éclairage ?

L’éclairage principal et l’éclairage d’ambiance

L’éclairage général assure le bon éclairage d’un espace dans son ensemble. Dans une pièce, cette lumière est propagée depuis le plafonnier. En effet, les luminaires comme les appliques assurent très bien ce rôle dans une cuisine, une pièce ou encore dans le salon ou la salle à manger. En fait, les ampoules pour ce type d’éclairage doivent fournir une lumière assez forte pour optimiser l’éclairage. L’éclairage principal permet ainsi de s’orienter dans une pièce, et la lumière doit donc être homogène.

Pour ce qui est de l’éclairage d’ambiance, il permet de moduler l’ambiance recherchée dans une pièce. Sa lumière doit être à la fois diffuse et apaisante. Dans cette configuration, on utilise généralement des lampes à poser, des spots, une lampe à intensité variable et des lampadaires. Ce type d’éclairage est idéal pour des événements inoubliables.

L’éclairage fonctionnel et directionnel

On se sert de ce type d’éclairage pour des activités bien précises comme la lecture, la cuisine ou encore les études. En effet, sa lumière doit être ciblée, précise et offrir un confort pour effectuer aisément vos tâches. Il peut également servir de décoration intérieure en plus de sa fonction principale. L’éclairage direct est à prioriser dans ce cas. En outre, pour avoir un éclairage fonctionnel efficace, les éclairages directionnels sont également adaptés. Les spots orientables s’incrustent aussi facilement sur les plans de travail tout comme les lampes de bureau articulées. Son intensité doit être moyenne pour ne pas fatiguer les yeux lors de son utilisation.

Quant à l’éclairage direct et indirect, ces deux types sont à utiliser simultanément dans le but d’apporter une luminosité adaptée à des longues activités. En fait, l’éclairage direct diffuse de la lumière directement sans réflexion, pareil aux spots ou les lampes en suspension. L’éclairage indirect est le fait de réfléchir la lumière sur un mur ou le plafond pour ensuite éclairer la pièce ou un espace. Cette réflexion atténue la lumière pour plus de douceur. Ce type d’éclairage ne produit pas d’ombre comparée à la lumière directe.

L’éclairage mixte une solution de polyvalence

Quand on parle de ce type d’éclairage, on fait référence à des lampes avec abat-jour. La lumière est diffusée depuis le haut et le bas. Il apporte plus de lumière que l’éclairage indirect. Mais sa lumière reste quand même assez diffuse que l’éclairage direct. Plusieurs luminaires peuvent servir pour créer ce type d’éclairage. Les tissus permettent de filtrer jusqu’à 60% de la lumière venant du bas et 40% venant du haut. Pour ce qui est de l’éclairage extérieur, cela nécessite une grande puissance. Les éclairages encastrés au sol sont également utilisés comme des lumières d’ambiance ou un éclairage décoratif.

En fait, les LED sont plus utilisées pour les éclairages extérieurs. La puissance de ce type de luminaire est adaptée à des utilisations à l’extérieur comme à l’intérieur. De plus, ce type d’éclairage ne nécessite pas beaucoup d’énergie pour fonctionner.