Rénovation de toiture en période hivernale : Conseils et précautions

Rénovation de toiture
Après l'automne, voici l'hiver ! Mais avec son arrivée, vous devez préparer votre habitation, surtout votre couverture. Pour assurer la longévité de votre toit, il est judicieux d'entreprendre divers travaux comme l'entretien et la rénovation. Avec la neige, la glace et les basses températures, quelques précautions et conseils doivent être pris en compte pour réaliser votre projet de rénovation de toiture en toute sécurité.

Pourquoi entreprendre un nettoyage de toiture en hiver ?

Présente sur toutes les habitations, les toitures ne servent pas seulement à protéger les occupants des intempéries. Elles ont aussi un rôle clé en matière de confort thermique. En effet, elles représentent un pôle de perdition énergétique important si elles ne sont isolées. Cela dit, il est primordial de s'assurer que la couverture préserve tout son potentiel isolant en agissant vite après avoir identifié d'éventuelles faiblesses. Pour éviter les risques d'accumulation excessive de glace ou de neige sur votre toit, pensez à réaliser le déneigement occasionnel de votre couverture. Il est recommandé de le faire quand les conditions météo vous le permettent. Généralement, un toit résidentiel peut résister à une charge d'environ 100 kg par m2 (20 lb/pi2) avant de souffrir de stress structural. Si la limite est atteinte, votre toit peut rapidement s'affaiblir. Le plafond se déforme, des fissures se dévoilent sur les murs intérieurs et les portes et fenêtres ont plus de mal à se fermer ou à s'ouvrir. Si ces signes apparaissent dans votre logement, n'attendez plus pour déneiger votre toit.

Bien entretenir son toit

L'entretien de sa toiture consiste à remplacer les tuiles cassées, fissurées, vieilles ou devenues poreuses qui pourraient éclater en février avec l'arrivée du gel. Il est évidemment inutile d'attendre une détérioration plus prononcée pour intervenir. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté. Pour rappel, les intempéries et la pollution sont les causes de la prolifération de lichens et de mousse sur le toit. Veillez aussi à surveiller l'état de votre couverture pour qu'elle demeure robuste. La première démarche consiste à effectuer un hydrofuge toiture pour éliminer les parasites présents et empêcher leur propagation. Il est également indispensable de traiter le toit grâce à un produit fongicide pour les empêcher de réapparaître.

Nos consignes et précautions

Respecter les consignes de sécurité

  • Pensez à vous équiper de façon correcte, avec une ceinture de charpentier qui vous aide à porter tous les outils indispensables aux réparations sans avoir à redescendre. Cela vous évite par ailleurs de tout laisser traîner sur la toiture.
  • De bonnes conditions météorologiques sont exigées pour réaliser des travaux sur le toit. Surtout, évitez les jours venteux qui peuvent vous déstabiliser, sachant que la force du vent est plus considérable à ce niveau qu'à celui du sol. S'il neige, la toiture devient trop glissante et complètement impraticable.
L'échelle pour parvenir à la toiture est un élément essentiel : elle doit être convenablement haute pour vous éviter de dangereux mouvements. Si vous n'avez personne pour la garder en position, vous pouvez l'attacher à un point d'ancrage robuste (la gouttière est à éviter). Vous avez aussi la possibilité de la doter de stabilisateurs ou d'investir dans une vraie échelle de couvreur qui s'adapte facilement aux nombreuses pentes.

Prévenir les dégradations

Si votre demeure a connu des périodes de chute de neige abondante et de forts vents pendant l'hiver, il est plus judicieux d'inspecter toute la structure de votre couverture de manière fréquente. Effectivement, certaines intempéries sont susceptibles de provoquer plusieurs problèmes pouvant s'aggraver s'ils sont négligés. Par exemple, une simple branche tombée d'un arbre peut altérer vos bardeaux et causer des fuites à l'intérieur de votre logement. Une quantité considérable de neige peut également alourdir et effondrer votre couverture, ce qui constitue un véritable danger pour vous et votre famille.

Entreposer les bardeaux d'asphalte au chaud

La température parfaite pour installer des bardeaux d'asphalte se situe entre 4 et 26 °C. Installés par temps froid et à des températures inférieures à 4 °C, ils risquent de devenir friables et plus susceptibles d'éclater. Pour empêcher cela, n'oubliez pas d'entreposer vos matériaux dans une zone chaude (environ au-dessus de 10 % C) jusqu'à ce que vous les utilisiez. Sachez que les bardeaux prennent la forme de l'endroit sur lequel ils reposent. Dans ce cas, stockez-les à plat, amassés sur des palettes de façon à ce qu'ils ne touchent pas le sol. Placez-les aussi à l'intérieur, quand c'est possible. Attention à ne pas échapper ou lancer vos bardeaux quand vous êtes à l'extérieur, puisqu'ils peuvent facilement se casser au froid.

Vérifier l'écoulement de l'eau

Quand la température augmente, une partie de la neige commence à fondre. C'est là que les gouttières et la protection d'avant-toit jouent un rôle essentiel. Assurez-vous que la neige qui a fondu ne se transforme pas en eau stagnante ou encore en glace. Vérifiez donc que l'eau coule parfaitement par les gouttières. Si vous ne remarquez aucune eau coulant sur votre gouttière, c'est sans doute le signe que :
  • La neige fondue s'écoule ailleurs
  • La neige reste bloquée et ne s'y rend pas
Dans ces cas, vous pouvez craindre une toiture abîmée et une infiltration des dégâts dans votre maison.

Éviter de piocher sur la toiture

Certes, vous devez déneiger votre toit, mais n'allez tout de même pas prendre des risques dangereux. Ne montez pas sur votre toit enneigé avec une pelle à la main. En plus de mettre en danger votre sécurité, vous risquez d'altérer votre couverture en creusant ou piochant trop. Privilégiez plutôt un râteau de toit ou une pelle télescopique. Ces matériels vous permettent de rester au sol pour déneiger votre avant-toit et ne risquent pas de dégrader votre revêtement. Il est aussi conseillé de laisser une couche de neige pour ne pas éclater votre toiture (en extrayant des granules par exemple).
Comment optimiser l’espace et faire des rangements sous un escalier ?
Est-ce qu’un mur anti-bruit est efficace pour s’isoler des voisins bruyants quand on est dans le jardin ?

Plan du site