Les aides pour financer votre rénovation énergétique

insert cheminée
Chauffages alternatifs : insert cheminée à bois, granulés ou à bouilleur
août 6, 2020
rangement
Les tendances accessoires de rangement du moment
août 11, 2020
rénovation énergétique

Si vous voulez rénover la performance énergétique dans votre maison, vous pouvez demander plusieurs aides pour vous y aider. Cette année, le gouvernement français a d’ailleurs réformé son mécanisme de soutien à la rénovation énergétique afin d’améliorer l’efficacité et la clarté. Cependant, les primes disponibles sont très variées. L’octroi de chaque aide dépend de plusieurs facteurs. Certaines de ces primes peuvent financer jusqu’à 90% des travaux. Plusieurs sociétés se sont lancées dans ce programme afin d’aider à l’amélioration des performances énergétiques. Ces quelques exemples parlent des principales aides disponibles ainsi que les éléments essentiels que vous devez connaître à leur propos.

MaPrimeRénov

C’est une prime unique pour réaliser les travaux de rénovation énergétiques des habitations. Elle est accessible aux propriétaires occupants et ménages ayant des revenus modestes, voire très modestes. MaPrimeRénov a remplacé le CTE ou Crédit d’impôt pour la transition énergétique pour ces ménages. Ce dispositif d’ide est plus simple et plus accessible. Elle est payée par l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Le montant alloué dépend des travaux effectués et de leur nature. Cela peut être un remplacement de système de chauffage ou des travaux d’isolation. Un montant forfaitaire est attribué pour chaque type de travail. La prime peut s’élever à 10.000 euros. Toutefois, le montant total de cette prime par logement ne peut pas dépasser 20.000 euros sur une période de 5 ans. Pour bénéficier de cette prime, le logement doit avoir 2 ans et plus et les travaux doivent être effectués par un expert certifié RGE. Le projet doit aussi répondre aux exigences techniques que le législateur à fixer. MaPrimeRénov n’est pas accessible aux locataires et aux bailleurs. Elle est également cumulable avec les primes CCE ou certificats d’économie d’énergie. Pour la recevoir, vous devez effectuer une demande sur internet, sur un site spécialisé avant le démarrage des travaux. Rendez-vous sur le site www.machaudieregratuite.fr/ pour plus d’informations.

Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique

Cette aide a également été réformée cette année. Elle est fournie aux ménages ayant des revenus moyens et élevés. Veuillez noter que les ménages aux revenus élevés ne pourront pas recevoir d’aide pour tous les travaux éligibles au CTE. Les ménages ayant des revues très modestes et modestes ne peuvent plus utiliser CITE. Ils bénéficient de MaPrimeRénov à la place. Le montant du crédit d’impôt est forfaitaire et dépend du type de travaux effectués et de la situation de revenu du ménage. Pour les ménages à revenus moyens qui installent une chaudière à bois avec alimentation automatique, la subvention maximale est de 4000 euros. Seuls certains projets d’isolation sont éligibles aux ménages aux revenus élevés. Pour les travaux d’isolation, un montant forfaitaire est octroyé par mètre carré isolé. Pour bénéficier de cette aide, vous devez confier les travaux à un artisan certifié RGE. Le logement doit également avoir 2 ans et plus et doit être une résidence principale. Les matériels et équipements qualifiés doivent aussi répondre aux normes techniques que le législateur a spécifiées.

Autres aides pour financer la rénovation énergétique

Il existe plusieurs autres aides encore pour la rénovation énergétique. Pr exemple, il y a la prime énergie totale qui est destinée pour tous les ménages français souhaitant effectuer des rénovations énergétiques. Le montant de cette prime peut atteindre des centaines ou des milliers d’euros. Il y a également le coup de pouce total pour les ménages français qui souhaitent isoler leur maison ou remplacer leur système de chauffage. L’écoprêt à taux zéro pour les bailleurs et les propriétaires occupants aide aussi à financer les rénovations énergétiques. Il y a aussi l’aide de l’ANAH « Habiter mieux sérénité », le chèque énergie, les aides de collectivités locales et la TVA réduite.